Le convertisseur VGA-HDMI Manhattan avec la Dreamcast

Publié par Molokh, le 01/09/2015.
Le convertisseur VGA-HDMI Manhattan avec la Dreamcast
Difficile de capturer des vidéos de jeux Dreamcast... L'idéal reste le VGA mais les cartes capables de gérer ce signal se font rares et chers. Il existe de très bonnes cartes de capture à prix raisonnable, mais n'espérez pas pouvoir enregistrer directement en VGA ou en RGB, tout au plus en S-video. Comme je possède une carte Elgato Capture HD avec une entrée component et une entrée VGA j'ai voulu essayer un convertisseur VGA - HDMI pour voir ce que cela donne. Difficile de faire son choix de convertisseur parmi les nombreux produits venus de Chine. Alors j'ai parcouru Google pour finir par trouver un sujet sur shmups.system11.org dans lequel on conseille le convertisseur VGA->HDMI de Manhattan. Comme il est un peu plus cher que les autres j'ai pas mal hésité, mais j'ai finalement décidé de le commander pour le tester.
Un peu sur mes gardes au début, j'ai tout de suite remarqué des lignes verticales et horizontales sur l'écran, fines mais bien présentes.
Après vérifications, ces lignes sont aussi présentes en branchement VGA direct sur la télévision. Ok, ok... le phénomène est peut-être légèrement accentué par le convertisseur, mais le paramètre réduction de bruit sur la télé permet de remédier à cela.

Par contre mon exemplaire avait visiblement un défaut de son, puisque j'ai eu beau tout essayer, je n'ai rien pu y faire : ça crachotte, c'est fort, on ne distingue plus rien, c'est inutilisable. Comme c'est la première fois que ça m'arrive avec la Dreamcast, j'ai un sérieux doute sur la qualité de fabrication de l'appareil. Je n'ai pas fait d'autres essai avec d'autres appareils, j'ai donc du mal à donner la cause exacte du problème, mais dans mon cas il était inutilisable.

C'était mal parti, et ça n'a fait qu'empirer : mon but premier était de l'utiliser avec l'Elgato Game Capture HD. Mais là aussi petit problème... Ce n'est qu'un convertisseur, son seul rôle est de prendre le signal analogique VGA de la Dreamcast ou d'un PC et de le convertir en signal numérique HDMI en conservant la résolution du signal de départ. Donc avec la Dreamcast qui envoie du 480p en VGA, en sortie vous aurez aussi du 480p via le câble HDMI. Le problème c'est que la Elgato, sur son entrée HDMI, ne supporte que les signaux de 720p/1080p. Impossible donc de capturer des vidéos par ce moyen. Un message apparaît dans le logiciel de capture pour vous prévenir qu'il n'est pas possible d'enregistrer un signal inférieur à 720p avec l'entrée HDMI... ça malheureusement je l'ai su un peu trop tard. Dans mon cas il m'aurait fallu un upscaler, mais ce n'est pas une solution bon marché. Si vous aussi vous suivez les vidéos de la chaîne Youtube d'Adam Koralik, vous devez connaître l'Atlona AT-HDView.


Cette vidéo commence à dater et depuis il a été remplacé par l'Atlona HD-500 qui coûte entre 240 et 300 dollars US. C'est 4 à 5 fois le prix du Manhattan et pour le même prix d'autres solutions plus adaptées au rétrogaming sont disponibles chez Micomsoft.

L'essai n'est pas concluant du tout et je ne saurais vous conseiller de choisir cette solution. Après de plus amples recherches j'ai compris que seul une certaine série du convertisseur Manhattan est irréprochable, mais à moins d'un gros coup de chance, difficile de mettre la main sur cette perle rare de nos jours sur le marché de l'occasion.

Bon ça ne s'est pas si mal terminé puisque j'ai pu retourner l'engin mais au cas où vous auriez eu la même idée que moi, je pense qu'il faut éviter cet achat. Il n'y a pas à ma connaissance d'upscaler VGA vers HDMI bon marché et de qualité. L'idéal reste les solutions dédiées de chez Microsoft. Mais pour ceux qui veulent s'enregistrer à petit prix, la solution des convertisseurs, bien que loin d'être parfaite, reste la plus simple. Mais pour moi ce n'est pas du côté du convertisseur VGA - HDMI Manhattan qu'il faut regarder et je ne le conseille pas pour cette utilisation à cause de son problème de son et de l'absence de fonction d'upscaling. La solution, comme la vérité, est ailleurs.